Entretien d'une collection de lignées isogéniques

Entretien d'une collection de lignées isogéniques

Responsables scientifiques : E. Quillet, F. Krieg, R. Guyomard, N. Dechamp (GABI - GenAqua)
Responsables techniques : L. Goardon, F. Guyvarc’h, L.-A. Le Ven
Contact : Edwige Quillet

Date de mise en œuvre : 2000      Durée prévue : > 15 ans

Unités de recherches partenaires INRAE

  • Unité GABI-GenAqua : création et suivi des lignées
  • Physiologistes et nutritionnistes du département PHASE (LPGP, NuMeA)
  • Pathologistes du département Santé Animale (VIM).

Conditions d’accès disponible dans le cadre de collaborations scientifiques avec
l’unité de recherche INRA GABI et, au cas par cas, sous certaines conditions (accord de transfert de matériel (MTA) concernant l’utilisation des animaux et des tissus ou des cellules dérivées).

Objectifs 

La grande plasticité de la reproduction chez les poissons permet de produire des groupes génétiques originaux. La gynogenèse en particulier (reproduction à partir du seul matériel génétique de la mère) permet de produire en deux générations des lignées isogéniques homozygotes qui présentent de nombreux avantages pour les approches expérimentales. L’absence de variabilité génétique au sein du groupe facilite alors l’analyse de certains caractères difficiles à mesurer au niveau individuel. Elle simplifie également les analyses génétiques et génomiques. Une fois établie, chaque lignée peut être maintenue à l’identique au fil des générations, ce qui autorise la comparaison directe d’observations acquises à des moments différents.

Des lignées isogéniques hybrides ont également été produites par croisement de deux espèces proches Oncorhynchus mykiss et O. clarki. Cette hybridation a permis de révéler un régime tout à fait original de reproduction (production d’ovules non réduits de génotype identique à celui de la mère).:

Dispositif expérimental

Plus de 20 lignées (18 lignées homozygotes et 7 lignées hybrides) sont entretenues à la PEIMA. Pour assurer un approvisionnement régulier en lots expérimentaux, il faut disposer de reproducteurs à chaque saison de ponte dans la plupart des lignées. Plusieurs cohortes d’âge différent (entre 1 et 3 ans) sont donc simultanément présentes dans la structure.

Du fait de leur grande variabilité phénotypique, y compris pour les caractères de reproduction, chaque lignée nécessite une gestion individualisée. En fonction des objectifs de recherche, les lignées sont utilisées pures ou en croisement. Les expérimentations peuvent se dérouler sur place, ou bien les lots dérivés sont transportés au stade œillé dans d’autres unités d’expérimentation.

Date de modification : 07 mars 2024 | Date de création : 07 novembre 2012 | Rédaction : PEIMA